faq

shibainupedigree

Mai 30 2010

Nintendogs : Labrador  & ses amis

 

 
Genre : Simulation
 
Plateforme : Nintendo DS
 
Sortie : octobre 2005
 


Le principe de ce jeu est de s’occuper d’un chiot virtuel. Plusieurs versions sont disponibles mais nous nous intéresserons à celle intitulée "Labrador & ses amis" puisque c’est dans cette version que nous retrouvons le shiba. En effet, vous aurez le choix entre 6 races : retriever du labrador, schnauzer nain, caniche toy, welsh corgi pembroke, pinscher nain et bien sûr le shiba inu.

 

Un nouveau genre de Tamagotchi 

La première des étapes du jeu est l'achat d'un chiot au chenil, il faudra alors lui donner un nom, puis lui apprendre à y répondre en le répétant oralement devant votre console. Là, petit point fort, cette forme d'interaction est sympathique, vous appelez le petit chiot par son nom et il rapplique, on aurait presque l'impression qu'il est intelligent et on en vient à devenir gaga devant sa DS en caressant l'animal grâce au stylet.
Autre fonction : l'entraînement ; cela va consister à apprendre à votre compagnon toutes sortes de tours (assis, couché, fais le mort etc.). Certains ordres sont plus durs que d'autres à inculquer et il faudra souvent s'y reprendre à plusieurs fois pour que votre chiot le comprenne. De plus, les ordres que vous donnez sont oraux, alors si vous ne reproduisez pas la même intonation, l'animal aura beaucoup de mal à vous obéir.
Mais ces heures d'entraînement ne sont pas vaines, puisque le jeu offre la possibilité de participer à des concours, ces derniers se déclinant en trois catégories : obéissance, agility et le concours de disque. Un classement est établi et les concours se présentent sous forme de plusieurs épreuves qui augmentent en difficulté.
D'autres possibilités sont offertes comme la promenade, le shopping (où vous pourrez acheter nourriture, laisse, etc.), le bain, ou encore les parties de jeu.
Bon, tout ça, c'est bien joli mais si on se prend au jeu les premiers temps, la lassitude se fera malgré tout ressentir, et si le jeu reste amusant, il n'a pas moins porté préjudice à nos amis les bêtes.

Entre virtuel et réalité

Le problème d'un jeu tel que Nintendogs est qu'il attire forcément un public d'enfants et d'adolescents qui ne prennent certainement pas le temps de lire le manuel et les petits encarts tels que : "Lorsque vous élevez un véritable chien, souvenez-vous que l'entraînement pour des activités épuisantes comme le concours de disque ou d'agility peut être dangereux pour les chiots dont la croissance n'est pas terminée". Ils peuvent donc tomber des nues face à un vrai chiot, qui lui, d'une part, grandira et, d'autre part, ne sera pas aussi docile que dans le jeu. Et oui Nintendogs est très, mais alors très loin de la réalité : des chiots faciles à dresser, mignons, et sages comme des images, dont le caractère ne tient aucunement compte du vrai caractère de la race.
Si ce jeu est relativement passé de mode, le shiba inu a vu sa popularité augmenter depuis, et malheureusement, les joueurs (ou leurs parents) n'ont pas toujours pris la peine de se documenter sur le shiba. Cette nouvelle popularité entraîna alors abandons, et, chez des personnes mal intentionnées, la reproduction de la race sans aucun autre but que celui de l'argent. Mais ne généralisons pas, d'autres personnes ont été intriguées par la bouille du chiot shiba de Nintendogs et se sont elles bien renseignées avant de décider d'accueillir notre petit chien japonais.

Petit Bilan

Sachez donc que ce jeu reste un bon amusement mais n'espérez pas y reconnaître le comportement de votre compagnon shiba dessus (ou de n'importe quelle autre race d'ailleurs). Nintendogs propose juste un jeu qui fait allusion au milieu canin, avec les concours non représentatifs, et qui met en scène des chiots avec des caractères utopiques. Si vous n'avez pas encore de chien, ne vous y fiez donc absolument pas. Par ailleurs, si la durée de vie semble illimitée, ce jeu se jouera par petites sessions, pour finir, à long terme, par prendre la poussière sur l'étagère. 

un nouveau genre de Tamagotchi 
La première des étapes du jeu est l’achat d’un chiot au chenil, il faudra alors lui donner un nom, puis lui apprendre à y répondre en le répétant oralement devant votre console. Là, petit point fort, cette forme d’interaction est sympathique, vous appelez le petit chiot par son nom et il rapplique, on aurait presque l’impression qu’il est intelligent et on en vient à devenir gaga devant sa DS en caressant l’animal grâce au stylet.
Autre fonction : l’entraînement ; cela va consister à apprendre à votre compagnon toutes sortes de tours (assis, couché, fais le mort etc.). Certains ordres sont plus durs que d’autres à inculquer et il faudra souvent s’y reprendre à plusieurs fois pour que votre chiot le comprenne. De plus, les ordres que vous donnez sont oraux, alors si vous ne reproduisez pas la même intonation, l’animal aura beaucoup de mal à vous obéir.
Mais ces heures d’entraînement ne sont pas vaines, puisque le jeu offre la possibilité de participer à des concours, ces derniers se déclinant en trois catégories : obéissance, agility et le concours de disque. Un classement est établi et les concours se présentent sous forme de plusieurs épreuves qui augmentent en difficulté.
D’autres possibilités sont offertes comme la promenade, le shopping (où vous pourrez acheter nourriture, laisse, etc.), le bain, ou encore les parties de jeu.
Bon, tout ça, c’est bien joli mais si on se prend au jeu les premiers temps, la lassitude se fera malgré tout ressentir, et si le jeu reste amusant, il n’a pas moins porté préjudice à nos amis les bêtes.

Entre virtuel et réalité
Le problème d’un jeu tel que Nintendogs est qu’il attire forcément un public d’enfants et d’adolescents qui ne prennent certainement pas le temps de lire le manuel et les petits encarts tels que : "Lorsque vous élevez un véritable chien, souvenez-vous que l’entraînement pour des activités épuisantes comme le concours de disque ou d’agility peut être dangereux pour les chiots dont la croissance n’est pas terminée". Ils peuvent donc tomber des nues face à un vrai chiot, qui lui, d’une part, grandira et, d’autre part, ne sera pas aussi docile que dans le jeu. Et oui Nintendogs est très, mais alors très loin de la réalité : des chiots faciles à dresser, mignons, et sages comme des images, dont le caractère ne tient aucunement compte du vrai caractère de la race.
Si ce jeu est relativement passé de mode, le shiba inu a vu sa popularité augmenter depuis, et malheureusement, les joueurs (ou leurs parents) n’ont pas toujours pris la peine de se documenter sur le shiba. Cette nouvelle popularité entraîna alors abandons, et, chez des personnes mal intentionnées, la reproduction de la race sans aucun autre but que celui de l’argent. Mais ne généralisons pas, d’autres personnes ont été intriguées par la bouille du chiot shiba de Nintendogs et se sont elles bien renseignées avant de décider d’accueillir notre petit chien japonais.

Petit Bilan
Sachez donc que ce jeu reste un bon amusement mais n’espérez pas y reconnaître le comportement de votre compagnon shiba dessus (ou de n’importe quelle autre race d’ailleurs). Nintendogs propose juste un jeu qui fait allusion au milieu canin, avec les concours non représentatifs, et qui met en scène des chiots avec des caractères utopiques. Si vous n’avez pas encore de chien, ne vous y fiez donc absolument pas. Par ailleurs, si la durée de vie semble illimitée, ce jeu se jouera par petites sessions, pour finir, à long terme, par prendre la poussière sur l’étagère.

 

Partager
Catégorie : Dossiers

Dossiers

HaloumiAprès vous être dûment renseigné sur le Shiba Inu, vous vous décidez à passer le cap et acheter votre petit chiot. Mais accueillir un chiot implique de nouvelles interrogations : où acheter mon Shiba ? Quels papiers doit-on me donner ? Quels sont mes droits en tant qu’acheteur ? Dans quels accessoires investir ? Comment s’occuper de sa santé ? Et que dois-je garder en tête pour accueillir mon petit bout dans les meilleures conditions ? C’est à toutes ces questions que nous tenterons de répondre dans ce dossier !

Lire la suite
Enquête sur les élevages de Shiba en France Analyse statistique Enquête réalisée sous forme sur un panel de 76 questionnaires en ligne entre octobre 2011 et juin 2012
(pour chaque question les réponses vides ne sont pas prises en compte dans le rapport de pourcentage)  

Pour faciliter l'analyse nous utiliserons le terme « éleveur » pour tout producteur de chiots Shiba.

Lire la suite
Nintendogs : Labrador  & ses amis  

  Genre : Simulation   Plateforme : Nintendo DS   Sortie : octobre 2005  

Le principe de ce jeu est de s’occuper d’un chiot virtuel. Plusieurs versions sont disponibles mais nous nous intéresserons à celle intitulée "Labrador & ses amis" puisque c’est dans cette version que nous retrouvons le shiba. En effet, vous aurez le choix entre 6 races : retriever du labrador, schnauzer nain, caniche toy, welsh corgi pembroke, pinscher nain et bien sûr le shiba inu.

 

Lire la suite
Si le shiba a fait une entrée remarquée dans le monde du jeu-vidéo il y a quelques années, avec Nintendogs, il est encore rare de le voir au cinéma ou en animes. Il fait tout de même son apparition dans quelques films, principalement japonais, non diffusés en France au plus grand malheur des fans de shibas.Nous nous efforcerons donc de vous présentez dans ce dossier un aperçu de films et d’animes présentant le shiba.  

mariepuppies2

 

Lire la suite