faq

shibainupedigree

Juil 20 2012

Enquête sur les élevages de Shiba en France

Analyse statistique

Enquête réalisée sous forme sur un panel de 76 questionnaires en ligne entre octobre 2011 et juin 2012
(pour chaque question les réponses vides ne sont pas prises en compte dans le rapport de pourcentage)
 

Pour faciliter l'analyse nous utiliserons le terme « éleveur » pour tout producteur de chiots Shiba.

 


Panel
Sur le panel de personne ayant répondu au questionnaire 75% ont pris leur chien auprès d'un éleveur avec affixe, 13,16% chez un éleveur avec siret mais sans affixe et 11,84% chez un éleveur de type particulier.

Lieux de vie des Shiba
Globalement la majorité des Shiba utilisés en reproduction vivent « en chenil avec un parc assez spacieux » (42,11%), suivis de 22,37% en maison. Il est important de noter que 15,79% des gens ayant pris un Shiba ne savent pas où vivent les chiens. 15,79% des chiens vivent en boxes larges mais sans accès direct à un parc. 1,32% des gens ont constatés que les chiens vivaient en boxes étroits.
  • 100% des chiens de particuliers vivent en maison.
  • 50,88% des chiens d'éleveurs avec affixe vivent dans des chenils avec parc assez spacieux, 19,30% ne savent pas comment vivent les chiens suivi de 15,79% des chiens qui vivent dans des boxes larges mais sans accès direct à un parc. 10,53% des chiens de ce type d'éleveur vivent en maison.
  • 30% des chiens d'éleveurs avec siret mais sans affixe vivent dans des chenils avec parc assez spacieux, 30% vivent dans des boxes larges mais sans accès direct à un parc, suivi de 20% en maison. 10% des gens ne savent pas où vivent les chiens et 10% des chiens vivent en famille ailleurs que chez l'éleveur.


Santé
En majorité il n'est pas remarqué de soucis de santé sans que l'éleveur en ai informé le maître (93,22% sans problèmes contre 6,78% ayant un problème de santé visible non-dit par l'éleveur)
  • 100% des Shiba nés chez les éleveurs de types particuliers n'ont pas eu de problèmes de santé visible sans que l'éleveur en ai informé le propriétaire.
  • 92,98 % des Shiba nés chez les éleveurs avec affixe n'ont pas eu de problèmes de santé visible sans que l'éleveur en ai informé le propriétaire contre 7,02% en ayant eu.
  • 100% des Shiba nés chez les éleveurs avec siret mais sans affixe n'ont pas eu de problèmes de santé visible sans que l'éleveur en ai informé le propriétaire.

On note qu'une grande majorité des éleveurs tous types confondus informent avec sincérité les futurs propriétaires.


Globalement, 15% des Shiba auraient un problème de santé lié à l'hérédité contre 85% de Shiba qui n'en n'ont pas. Ce chiffre reste toutefois important, notamment au vu du petit panel de cette enquête.
  • 22,22% des Shiba nés chez les éleveurs de type particulier ont un problème de santé lié à l'hérédité, contre 77,78% qui n'en n'ont pas.
  • 20% des Shiba nés chez les éleveurs avec siret mais sans affixe ont un problème de santé lié à l'hérédité, contre 80% qui n'en n'ont pas.
  • 12,28 % des Shiba nés chez les éleveurs avec affixe ont un problème de santé lié à l'hérédité, contre 87,72% qui n'en n'ont pas.
Les soucis de santé liés à l'hérédité sont visibles en faisant divers tests comme la lecture de la dysplasie de la hanche par exemple et en ne faisant pas reproduire de chien ayant un souci de santé héréditaire. Il est à noter qu'on trouve des chiffres plus importants chez les particuliers et les éleveurs sans affixe qui peuvent s'expliquer par la non réalisation de ces tests par soucis d'économie ou par méconnaissance du métier d'éleveur.

Est-ce que les problèmes de santé héréditaires touchent plus les Shiba non LOF ?
  • 14,49% des Shiba LOF ont un souci de santé héréditaire
  • 14,29% des Shiba non LOF ont un souci de santé héréditaire

Nous pouvons donc voir que ces chiffres sont quasi-semblables et donc qu'un Shiba non LOF n'a pas vraiment plus de risque de contracter une maladie héréditaire qu'un Shiba LOF.


En ce qui concerne la primo-vaccination, 100% des éleveurs ont pré-vaccinés les chiots.


LOF
En majorité les Shiba sont inscrits sur le LOF (90% de Shiba LOF contre 10% de non LOF).
  • 88,89% des Shiba nés chez les éleveurs de types particuliers sont des Shiba LOF, contre 11,11% de Shiba non LOF
  • 98,25% des Shiba nés chez les éleveurs avec affixe sont des Shiba LOF, contre 1,75% de non LOF. Ce chiffre devrait être de 100% étant donné qu'il est interdit par la charte de la SCC à un éleveur ayant un affixe de faire du non LOF.
  • 50% des Shiba nés chez les éleveurs avec siret mais sans affixe sont des Shiba LOF contre 50% de non LOF. Ce chiffre est très équilibré , les éleveurs sans affixe faisant souvent les deux.


Réservation
Globalement, 52,63% des personnes n'ont pas eu à se déplacer pour réserver contre 47,37% qui ont du se déplacer.

Les éleveurs de chiots LOF obligent plus à se déplacer mais la tendance globale se retrouve avec une légère majorité de non déplacements (50,72% n'ont pas eu à se déplacer contre 49,28% qui ont du se déplacer).
Les éleveurs de chiots non LOF n'obligent pas en grande majorité les personnes à se déplacer pour réserver (71,43% n'ont pas du se déplacer contre 28,57% qui ont du se déplacer).
Suite à cet analyse, nous pouvons conclure que la tendance entre visites obligatoires ou non est globalement équilibrée mais largement non obligatoire pour l'achat d'un chiot non LOF . La démarche pour acquérir un chiot Shiba non LOF est donc moins contraignante et bien moins sélective, ce qui peut expliquer en partie que les Shiba non LOF sont plus abandonnés ou revendus que les Shiba LOF.

Détaillons maintenant en fonction des types d'éleveurs :
  • Les éleveurs dit particuliers (sans affixe et sans siret) obligent en majorité les gens à se déplacer pour réserver (55,56% ont du se déplacer contre 44,44% qui n'ont pas du se déplacer pour réserver).
  • Les éleveurs avec affixe obligent en majorité les gens à se déplacer pour réserver mais en moindre importance que les particuliers (52,63% ont du se déplacer contre 47,37% qui n'ont pas du se déplacer).
  • Les éleveurs avec siret mais sans affixe n'obligent pas en grande majorité les personnes à se déplacer pour réserver (90% n'ont pas eu à se déplacer contre 10% qui ont du se déplacer).
Il est flagrant de constater la grande différence entre les éleveurs dit particuliers et les éleveurs avec affixe et les éleveurs pro mais sans affixe. Ce qui rejoint les résultats de Shiba non LOF, en effet dans le monde canin les éleveurs pro sans affixe sont les premiers à faire des chiots non LOF (impossible d'avoir un affixe si l'ont produit du non LOF) et sont ceux les plus représentés dans la catégorie « des fermes à chiots ».


Prix
Le prix moyen en 2011 d'un Shiba LOF était de 1300€.
Le prix moyen en 2011 d'un Shiba non LOF était de 875€.


La hausse en 16 ans est de 983%, et de 27% sur les 5 dernières années. Cette hausse importante qui va avec la demande explique l'intérêt pour des éleveurs multi-race de se mettre au Shiba.


Relationnel avec l'éleveur
Globalement le relationnel avec l'éleveur est bon 4,47/5 de moyenne.
  • Le relationnel avec l'éleveur de type particulier est en moyenne de 4,47/5
  • Le relationnel avec l'éleveur avec affixe est en moyenne de 4,23/5
  • Le relationnel avec l'éleveur avec siret mais sans affixe est en moyenne de 4,4/5
Ces chiffres à peu près équivalent montre que le type d'éleveurs n'influence pas la relation qu'on peut avoir avec.


Sociabilisation des chiots
Globalement la sociabilisation des chiots Shiba des élevages français est de 3,92/5 de moyenne.
  • La sociabilisation des Shiba nés chez les éleveurs de type particulier est en moyenne de 4,78/5
  • La sociabilisation des Shiba nés chez les éleveurs avec affixe est en moyenne de 3,84/5
  • La sociabilisation des Shiba nés chez les éleveurs avec siret mais sans affixe est en moyenne de 3,6/5
Il est clairement visible que les Shiba les mieux noté pour être bien sociabilisés sont ceux nés chez les particuliers, la sociabilisation la moins bonne étant faite chez les éleveurs avec siret mais sans affixe.

La sociabilisation des Shiba non LOF est notée en moyenne à 3,82/5 contre 3,92/5 pour les Shiba LOF.


Délais d'attente
Globalement le délai d'attente est de 2 mois ou moins (52,63%), puis entre 3 et 6 mois (28,95%), entre 7 mois et 1 an (17,11%) et plus d'un an (1,32%).

Si on étudie les chiffres par rapport au chiot LOF et au chiot non LOF, on voit que le délai pour les chiots LOF est à 49,28% de 2 mois ou moins suivi de 30,43% entre 3 et 6 mois, puis de 18,84% entre 7 mois et un an et enfin de 1,45% plus d'un an.
Pour les chiots non LOF il est à 100% de 2 mois ou moins. Ces chiffres montrent encore une fois qu'il est moins contraignant d'acheter un chiot non lof ce qui facilite l'achat impulsif.

Etudions désormais la disponibilité en fonction des types d'élevages :
  • Le délai chez les éleveurs de type particulier est de 2 mois ou moins à 55,56%, suivis d'entre 3 et 6 mois à 33,33% et d'entre 7 mois et 1 an à 11,11%
  • Le délai chez les éleveurs avec affixe est de 2 mois ou moins à 47,37%, suivis d'entre 3 et 6 mois à 31,58%, puis d'entre 7 mois et 1 an à 19,30% et de plus d'un an à 1,75%
  • Le délai chez les éleveurs avec siret mais sans affixe est de 2 mois ou moins à 80%, suivis d'entre 3 et 6 mois à 10% et d'entre 7 mois et un an à 10%


Récupération du chiot
En majorité les propriétaires récupèrent le chiot à 8 semaines (57,89%) et chez l'éleveur (93,42%). Il est à noter que 2,63% ont eu leur chiot à moins de 8 semaines ce qui n'est pas légal.
  • 66,67% des propriétaires ayant pris leur chiot chez un éleveur de type particulier le récupère à 8 semaines, 11,11% à 9 semaines, 11,11% à moins de 8 semaines et 11,11% ne se souvient plus. 88,89% ont été chercher le chiot à l'élevage contre 11,11% qui se sont fait livrer.
  • 56,14% des propriétaires ayant pris leur chiot chez un éleveur avec affixe le récupère à 8 semaines, 19,30% à 9 semaines, 19,30% à 10 semaines, 3,51% à plus de 10 semaines et 1,75% à moins de 8 semaines. 94,74% ont été cherché le chiot à l'élevage contre 3,51% qui l'ont acheté en animalerie et 1,75% qui se sont fait livrer.
  • 60% des propriétaires ayant pris leur chiot chez un éleveur avec siret mais sans affixe le récupère à 8 semaines, 20% à 9 semaines et 20% à 10 semaines. 90% ont récupéré leur chiot chez l'éleveur contre 10% qui ont été livrés.

Il faut signaler encore une fois qu'il n'est pas légal de récupérer un chiot à moins de 8 semaines, ce chiffre chez les particuliers s'expliquent probablement par la méconnaissance du métier d'éleveur et de la législation, à savoir que nul n'est censé ignorer la loi. Ce chiffre faible mais existant chez les éleveurs avec affixe est aussi à souligner.



Connaissance de la race
Globalement, 90,79% des propriétaires s'étaient bien renseignés sur la race avant, 5,26% ne connaissant que de nom, et 3,95% ont connus par l'éleveur lors d'une expo, d'un salon ou encore par annonces.
  • 88,89% des propriétaires ayant pris leur Shiba chez un éleveur de type particulier disent s'être bien renseignés sur la race contre 11,11% qui ne connaissaient que de nom.
  • 89,47% des propriétaires ayant pris leur Shiba chez un éleveur avec affixe disent s'être bien renseignés sur la race contre 5,26% ne connaissant que de nom et 5,26% ayant connu par l'éleveur (lors d'une expo, d'un salon ou encore par annonces).
  • 100% des propriétaires ayant pris leur Shiba chez un éleveur avec siret mais sans affixe disent s'être bien renseignés sur la race.
  • 100% des propriétaires ayant un Shiba non LOF disent s'être bien renseignés sur la race.
  • 89,86% des propriétaires ayant un Shiba LOF disent s'être bien renseignés sur la race, contre 5,80% qui ne connaissaient que de nom et 4,35% qui ont connus par l'éleveur (lors d'une expo, d'un salon ou encore par annonces).

Le Shiba est principalement découvert sur Internet lors de recherches sur les races de chiens notamment (39,33%) suivi en seconde position par un ami qui le fait découvrir (13,48%) et en troisième position par la connaissance de l'Akita (10,11%).

graphiqueconnaissance
 
 
Le Shiba est choisi en premier lieu pour son physique, sa beauté (21,15%), puis pour son caractère (20,70%) et en troisième lieu pour sa petite/moyenne taille (12,78%).

graphiquechoix
 
Il est à noter qu'une caractéristique ne correspond pas du tout au Shiba : "pas de perte de poils", le Shiba est un chien qui mue deux fois par an en moyenne et donc qui perd obligatoirement ces poils, les chiens qui muent ont tendance à perdre leur poils en continue tout au long de l'année quand ils vivent en appartement. Les personnes auxquelles ont dit que le Shiba ne perd pas ses poils sont donc mal informées.



Avis sur les élevages
30,47% des propriétaires sont satisfaits de l'élevage où ils ont pris leur Shiba, 12,50% trouvent que leur chien a été bien sociabilisé, 12,50% que l'éleveur est à l'écoute et donne toujours des conseils après la vente, 9,38% trouvent que leur Shiba avaient un problème de socialisation à la ville et 7,03% un problème général de socialisation. 8,59% ont un Shiba qui a eu ou a un problème de santé. 8,59% trouvent que leur éleveur est un passionné, qu'il aime ses chiens et les traitent avec respect. 5,47% ont eu un problème de relationnel avec l'éleveur lié à un manque d'information ou une incompréhension, 3,13% ne referais pas le même choix et 2,34% n'ont plus eu de contact ou très peu une fois le chiot acquis malgré des demandes de conseils.

graphiqueavis

Penchons-nous sur les aspects négatifs afin de voir si un type d'élevage en particulier ressort ou non :

Parmi les propriétaires qui ont signalés qu'ils ne referaient pas le même choix 75% concerne des élevages avec affixe et 25% un élevage sans affixe mais avec siret, 0% concerne un élevage de type particulier.

Parmi les propriétaires qui ont signalés que leur chiot était mal sociabilisé à la ville 69,23% ont pris leur Shiba chez un éleveur avec affixe, 30,77% chez un éleveur avec siret mais sans affixe et aucun chez un éleveur de type particulier.

Parmi ceux qui ont signalés que leur chiot était mal sociabilisé en règle générale (objets, bruits, humains, congénères) 55,56% ont pris leur Shiba chez un éleveur avec affixe, 44,44% chez un éleveur avec siret mais sans affixe, aucun chez un particulier.

Parmi les propriétaires qui ont signalés un problème de santé (grave ou non) sur leur chiot 45,45% ont pris leur Shiba chez un éleveur avec affixe, 36,36% chez un éleveur avec siret mais sans affixe et 18,18% chez un éleveur de type particulier.

Parmi les propriétaires qui ont signalés un manque d'information et/ou un problème relationnel 71,43% ont pris leur Shiba chez un éleveur avec affixe, 28,57% chez un éleveur de type particulier et aucun chez un éleveur avec siret mais sans affixe.

Parmi les propriétaires qui ont signalés un manque de contact avec l'éleveur, peu ou pas de conseil après avoir pris le chiot 100% ont pris leur Shiba chez un éleveur avec affixe.

Nous pouvons donc voir que ce sont les élevages avec affixe qui sont toujours en tête, à prendre en compte que ce sont aussi les élevages les plus nombreux, les particuliers sont très bien placés en ce qui concerne la sociabilisation, ce qui s'explique aussi par le fait qu'un éleveur pro à l'obligation d'être isolé pour respecter les normes contrairement à un particulier qui peut être localisé en ville.
Concernant les soucis de santé, pas forcément héréditaire ou grave, et pas forcément tut par l'éleveur comme nous avons plus l'analysé plus haut, c'est encore les élevages avec affixes qui sont en tête suivis de près par les élevages pro sans affixe et en dernier par les particuliers, ceci peut s'expliquer par un plus grand nombre de chiens et donc un plus grand nombre de risques de contracter un problème ainsi que par un plus grand nombre de chiots qui naissent et donc aussi un plus grand nombre de risques d'avoir un problème au niveau de la proportionnalité.

 

Partager
Catégorie : Dossiers

Dossiers

HaloumiAprès vous être dûment renseigné sur le Shiba Inu, vous vous décidez à passer le cap et acheter votre petit chiot. Mais accueillir un chiot implique de nouvelles interrogations : où acheter mon Shiba ? Quels papiers doit-on me donner ? Quels sont mes droits en tant qu’acheteur ? Dans quels accessoires investir ? Comment s’occuper de sa santé ? Et que dois-je garder en tête pour accueillir mon petit bout dans les meilleures conditions ? C’est à toutes ces questions que nous tenterons de répondre dans ce dossier !

Lire la suite
Enquête sur les élevages de Shiba en France Analyse statistique Enquête réalisée sous forme sur un panel de 76 questionnaires en ligne entre octobre 2011 et juin 2012
(pour chaque question les réponses vides ne sont pas prises en compte dans le rapport de pourcentage)  

Pour faciliter l'analyse nous utiliserons le terme « éleveur » pour tout producteur de chiots Shiba.

Lire la suite
Nintendogs : Labrador  & ses amis  

  Genre : Simulation   Plateforme : Nintendo DS   Sortie : octobre 2005  

Le principe de ce jeu est de s’occuper d’un chiot virtuel. Plusieurs versions sont disponibles mais nous nous intéresserons à celle intitulée "Labrador & ses amis" puisque c’est dans cette version que nous retrouvons le shiba. En effet, vous aurez le choix entre 6 races : retriever du labrador, schnauzer nain, caniche toy, welsh corgi pembroke, pinscher nain et bien sûr le shiba inu.

 

Lire la suite
Si le shiba a fait une entrée remarquée dans le monde du jeu-vidéo il y a quelques années, avec Nintendogs, il est encore rare de le voir au cinéma ou en animes. Il fait tout de même son apparition dans quelques films, principalement japonais, non diffusés en France au plus grand malheur des fans de shibas.Nous nous efforcerons donc de vous présentez dans ce dossier un aperçu de films et d’animes présentant le shiba.  

mariepuppies2

 

Lire la suite